Bazkide / Adhérents

Azken berriak

 

 

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

 
 
 
 
Le Conseil d'administration de Larrun kanta s'est réuni au complet le mardi 1er septembre à la salle Kirol. Voici ce qui a été dit :
- L’ Assemblée Générale prévue pour le 12 septembre est reportée. Pour l'heure, la date envisagée est celle du 14 novembre.
- En revanche il est proposé des répétitions “par pupitres” dès le début Octobre
Voici un exemple de répétition :
Le premier mardi  (date à définir):
- Soprani : de 20h à 21h
- Tenors   : de 21h à 22h
Le mardi suivant:
- Alti        : de 20h à 21h
- Basses  : de 21h à 22h
et le même schéma la semaine suivante.
 
La jauge sera de 10 personnes maximum avec les précautions définies par les consignes du Préfet du 20 juillet envoyées à toutes les associations par la Mairie d’Ascain.
-
Vous êtes prié de répondre rapidement à la question suivante : êtes-vous prêt à participer à ces répétitions ? (il s'agit d'une démarche personnelle, volontaire)
Réponse souhaitée au plus tard pour le 12 septembre, par mail adressé à la secrétaire,
 
Larrun Kanta compte sur vous!  
 
-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_
 
 

Gomendioak / Recommandations sanitaires pour les chorales.

Voici un résumé de ce que le centre de collaboration nationale en santé environnementale a publié fin juillet.
https://ccnse.ca/documents/evidence-review/chant-choral-risques-et-precautions-associes-la-covid-19

Ce qu'il faut savoir sur les risques de transmission:

Production de gouttelettes respiratoires et d’aérosols pendant la parole et le chant

Le fait de chanter et de parler fort, même si ces actions sont moins puissantes que la toux ou les éternuements, peut créer des bouffées d’air et relâcher des particules respiratoires assez grosses pour transporter des virus8. La projection de la voix, qu’il s’agisse de chuchotements, de paroles fortes ou de chant, produit plus de particules que la respiration22.

Relâchement d’un virus infectieux dans les particules respiratoires

le chant et la forte projection de la voix pourraient augmenter le risque de transmission par gouttelettes respiratoires de toutes tailles. De grandes quantités de petites particules respiratoires peuvent être produites, et elles peuvent demeurer dans l’air pendant une longue période. Ces petites particules peuvent pénétrer profondément dans les voies respiratoires, où elles peuvent potentiellement causer une infection.

 

Chant choral : précautions pour réduire la transmission du SRAS-CoV-2

Distanciation:

1- La distanciation physique est une mesure efficace pour réduire la transmission par les grosses gouttelettes de salive. Une distance de deux mètres doit être maintenue entre les membres du choeur ainsi qu’entre les choristes et le public

2- Le chant en groupe comporte également un risque de transmission par aérosols, lesquels restent dans l’air plus longtemps que les grosses gouttelettes et sont donc susceptibles d’être dispersés dans la pièce par les courants d’air ambiant. .... Il faut donc éviter de chanter en groupe dans un espace fermé et mal ventilé, et ce, même si des mesures de distanciation sont en place.

Réduction de la densité et de la durée.

Il est donc préférable de réduire la densité de population dans la pièce en limitant le nombre de participants, ou encore en déplaçant la répétition ou la prestation dans une salle plus grande. En réduisant la durée de la répétition ou du spectacle, on peut aussi réduire l’accumulation d’aérosols potentiellement dangereux. D’après les normes actuelles de ventilation dans la plupart des environnements intérieurs, la durée d’occupation recommandée pour les activités générant de fortes émissions est de 30 minutes, afin que le risque d’infection demeure sous la barre des 10 %3.

Les groupes volumineux devraient aussi songer à limiter le nombre de participants réunis en même temps. Pour permettre aux aérosols de se disperser ou de retomber, on peut raccourcir les répétitions et les performances et prévoir plus de pauses à l’extérieur lors des répétitions. Précisons toutefois que les participants ne doivent pas se réunir pour discuter dans d’autres espaces clos pendant les pauses.

Ventilation.

Il est recommandé de tenir autant que possible les activités à l’extérieur, là où l’air frais peut diluer considérablement les particules infectieuses, et les courants d’air les disperser. À l’intérieur, le risque est moins élevé dans les grandes pièces avec une bonne circulation d’air, car les particules respiratoires y sont plus diluées. Cela dit, seule une ventilation adéquate peut les empêcher de s’accumuler et de se disperser à la longue. S’il n’y a pas de système de ventilation mécanique, il peut être efficace d’ouvrir les fenêtres et les portes qui donnent sur l’extérieur, sans oublier de prendre en considération le sens de la circulation. Les ventilateurs portatifs sont à utiliser avec discernement afin que l’air contaminé ne soit pas simplement répandu dans la pièce. La ventilation mécanique – ou une ventilation naturelle bien pensée – aide à faire remonter les particules et à les évacuer à l’extérieur, et dilue l’air intérieur en faisant entrer de l’air frais extérieur.

Mesures supplémentaires:

Les membres présents doivent faire attention de ne pas chanter face à face, et peuvent mettre un couvre-visage lorsqu’ils ne sont pas en train de chanter afin de réduire le volume d’aérosols expirés. Le couvre-visage peut aussi être utilisé pendant les pauses, les discussions, ainsi qu’à l’arrivée et au départ.